Accueil / Mines / Gaspé Copper Mines

Gaspé Copper Mines

Description

[196-]. - Photographie représentant les installations de la compagnie Gaspé Copper Mines à Murdochville.

LA DÉCOUVERTE
En 1909, Alfred Miller de Sunny Bank découvre des roches renfermant du cuivre dans la rivière York. En 1921, il organise une expédition pour trouver la source de ce minerai. Accompagné de ses frères, il remonte la rivière et explore les environs du Lac York. Sur les flancs d'une montagne, aujourd'hui appelée Mont Copper, les frères Miller aperçoivent alors une faible lueur verte révélant la présence du minerai.

Dans les années qui suivent, les frères Miller effectuent les travaux requis afin de conserver leurs "claims". Ils ont cependant de la difficulté à trouver des investisseurs. En 1938, la compagnie Noranda se montre intéressée par le gisement. Après avoir effectué des premiers travaux de forage, les opérations sont suspendues pendant la guerre.

L'EXPLOITATION DU CUIVRE
Une fois le conflit terminé, les travaux reprennent et confirment la présence d'une quantité importante de minerai. Le prix du cuivre étant très élevé, la compagnie donne le feu vert à l'exploitation du gisement. On crée alors la Gaspé Copper mines, une filiale de la compagnie Noranda.

En 1951, une firme d'ingénieur est mandatée pour l'élaboration des plans d'aménagement d'une ville entièrement neuve, et ce, en plein coeur du massif gaspésien. Baptisée Murdochville, elle rappelle le nom du président de la compagnie Noranda, James Y. Murdoch.

À l'origine, le cuivre est exploité dans des mines souterraines et à ciel ouvert. Une fois extrait, le minerai est concassé et envoyé au concentrateur. Appelé familièrement le "moulin", celui-ci broie et transforme le minerai en une fine poudre. Par la suite, les concentrés de cuivre sont transformés en anodes à l'usine de smeltage (fonderie). Les anodes de cuivre sont camionnées, soit à la gare terminus de Gaspé, soit au quai de Mont-Louis. À Montréal-Est, elles sont finalement raffinées par la Canadian Copper Refiner.

Le concentrateur n'étant pas utilisé à pleine capacité, la compagnie Noranda achète du minerais en provenance de Terre-Neuve. Par bateau, le minerai est déchargé au port de Sandy Beach, à Gaspé, et acheminé par camion jusqu'à Murdochville. Avec une capacité de 5 440 tonnes métriques, le concentrateur de Murdochville occupe le second rang à l'échelle canadienne.

En 1973, la compagnie construit un deuxième concentrateur et une usine d'acide sulfurique. À ces installations, s'ajoutent des réservoirs de stockage au port de Sandy Beach, à partir duquel est acheminé l'acide sulfurique vers la côte est américaine.

LA VILLE ET LA RÉGION
Avec l'exploitation du cuivre, Murdochville se développe de manière spectaculaire. Située à l'intérieur du territoire, isolée, elle se dote d'une vaste gamme de services qui font l'envie de plusieurs municipalités: golf, centre de ski, hôpital, cinéma, centre récréatif, journal, etc. Au cours des années 1970, sa population atteint près de 5000 personnes. Et c'est sans compter les travailleurs qui effectuent quotidiennement la navette à partir des villages du littoral.

À l'échelle régionale, l'exploitation du cuivre de Murdochville par la compagnie Noranda, appuyée par d'importants investissements du gouvernement du Québec, joue un rôle majeur dans l'économie gaspésienne de l'après-guerre. En fournissant des emplois bien rémunérés, elle contribue à freiner l'exode de la population vers les grands centres.

LA FERMETURE
En 1999, Gaspé Copper mines, devenu Mines Gaspé, suspend la production et ferme la mine. Durant cette période, le prix du cuivre s'effondre et la fonderie enregistre successivement des pertes. En 2002, la compagnie Noranda met définitivement fin à ses activités à Murdochville.

En 2003, un comité de relance est mis sur pied afin de relancer l'économie de la ville. Après cinquante années centrées sur l'exploitation minière, l'accent est mis sur les énergies renouvelables et l'écotourisme.

Référence obligatoire:
Musée de la Gaspésie. Fonds Gaspé Copper Mines. P223/16/11.

Fonds d'archives:
P94 Fonds Émile Boudreau

P223 Fonds Gaspé Copper Mines

Pour en savoir plus:
"Un court historique de la division Mines Gaspé de Mines Noranda limitée". S.l., Groupe Noranda, [198-?]. 31 pages.

Statistiques

  • Dimensions : 480 x 377
  • Visitée : 8775 fois
  • Ajoutée le : mercredi 03 octobre 2012
  • Ajoutée par : Archiviste
  • Créée le : /